Interview de Patrick, Photographe

Interview de Patrick, Photographe
  • Comment définiriez-vous votre métier ?

Je pense que le métier de photographe a été bouleversé il y a quelques années par l’arrivée du numérique, maintenant avec l’arrivée du Smartphone et les jeux de filtres, de nombreuses personnes font leurs photos, ce qui a été assez difficile pour notre profession.

Heureusement notre savoir faire ne réside pas uniquement dans le cadrage et les effets de filtre, la mise en valeur et en lumière de produits reste très technique, nous ne prenons pas une simple photo mais nous sommes des faiseurs d’images, ce qui est salvateur pour notre métier.

 

  • Quels sont les 3 aspects que vous préférez dans votre travail 

Sans aucun doute les rapports humains, la découverte de nouveaux métiers. Mais le plus important c’est la chance de pouvoir vivre de ma passion, et cela n’a pas de prix.

 

  • Racontez une journée type

Je n’ai pas de journée type. Les jours ne se ressemblent jamais, chaque journée est différente, faite de nouvelles rencontres et de nouveaux horizons, cela fait partie des bons côtés de mon métier.

 

  • Quelle est votre formation, quelles sont vos principales expériences ?

Je suis diplômé de l’école de photographie Effet à Paris. J’ai travaillé ensuite dans le  cinéma comme photographe de Plateau ensuite j’ai été l’assistant d’un photographe de mode, j’ai ensuite rejoint Lyon puis Grenoble pour être photographe free-lance depuis 2001 j’ai une double casquette mon activité professionnelle publicitaire et maintenant une activité artistique qui me permet d’exposer mon travail personnel,  je suis représenté par 2 galeries : une à New York et l’autre à Hong Kong .

 

  • Quelle musique vous inspire pour travailler ?

Au niveau de la musique qui m’inspire il y en a beaucoup… Ça peut aller de vieux standard comme le Velvet, Neil Young, les Stones, en ce moment je fais une cure de Pink Floyd. Mais j’aime bien les nouveaux arrivants tel que Jaïn, Christine and the Queen.

 

  • Un talent secret ?

Chut, je travaille en mode automatique 😉

 

Retrouvez le travail de Patrick Leclerc sur son site internet : www.patrick-leclerc.org