Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest !

Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest ! Rencontre de Nesta, artiste du Grenoble Street Art Fest !

Comme vous l’avez sans doute déjà remarqué, le Street Art Fest bat son plein à Grenoble. Entre fresques, graffitis, conférences, rencontres et inaugurations, le festival de Street Art a pour ambition de dévoiler au grand public l’essence de cette forme d’art qui n’en était pas une il y a quelques années. Elle suscite de nombreuses réactions encore très ambivalentes. Quand elle peut être vu comme une agression, elle peut aussi être considérée comme une œuvre d’art, un don à la rue.

 

L’agence Mardi s’est intéressée de près au phénomène en rencontrant un des artistes marquants de Grenoble : Nesta. Nesta est un graffeur qui a toujours aimé le dessin et est très vite « tombé » dans le monde du graffiti jusqu’à être l’artiste reconnu qu’il est aujourd’hui. Son style s’inscrit dans la technique du graffiti et se distingue par son travail typographique et calligraphique allié à l’illustration. Son support de prédilection est son pseudo « Nesta » qu’il travaille sans relâche pour une recherche de la lettre. Dans le cadre du Grenoble Street Art Fest, Nesta et Short79 ont entièrement conçu et réalisé une fresque à la Villeneuve (entre l’arrêt de tram Arlequin et Grand place, et visible depuis la rue Marie Reynoard) que nous vous invitons à aller contempler. De son côté, Nesta développe la partie professionnelle et les commandes grâce à WorkSpray, association qu’il a créé avec d’autres artistes en 2009.

 

Nesta nous livre également son ressenti face au festival, il est enthousiaste de l’initiative pour la médiation culturelle vers le public et pour la bonne visibilité des artistes mais nous confie que, en amont du festival, la sélection devrait être plus fine en termes de supports et d’artistes. De même, Nesta reste très attaché au terme « graffiti » et à tout ce qui y est impliqué. En effet, il s’agit bien d’une sous-catégorie du Street Art, mais qui garde une vraie spontanéité dans la réalisation et effet de surprise dans sa découverte. A l’inverse, le Street Art a pour objectif le résultat fini et suppose une vraie préparation en amont.

 

Son coup de cœur cette année ? : l’artiste Veks Van Hillik qui a réalisé le poisson-maison à Fontaine ainsi que le renard sur la Bibliothèque de Chavant lors de l’édition 2016.

 

Sa musique pour travailler ? : le funk et le soul essentiellement mais aussi le dancehall et le rap US.

 

Un endroit idéal pour peindre ? : Petit il rêvait de peindre sur le mur de Berlin mais maintenant que c’est fait, il a davantage envie de faire partie de notre environnement quotidien que de se retrouver à Dubai à tout prix (même si ce n’est pas de refus non plus (rires)). Il est en recherche de plus d’authenticité et de ce qu’il appelle un « graffiti rigolade » avec ses amis.

 

L’agence Mardi s’est donc rendue à l’exposition de l’Ancien Musée de Peinture afin de vous faire un petit retour sur cette édition 2017 du Grenoble Street Art Fest!

Retrouvez Nesta sur son site Rock Your World et retrouvez l’actu du Grenoble Street Art Fest ! sur le site du festival.

 

 

Photographies :

1- Nesta, Villeneuve (Photo prise par Nesta)

2- Nesta, Maison des Associations

3- Veks Van Hillik, Fontaine (photo prise sur le site du GSAF)

4- Veks Van Hillik, Chavant

5- Goin, Exposition Ancien Musée de Peinture

6- Les Malassis, Exposition Ancien Musée de Peinture

7- The Blind, Exposition Ancien Musée de Peinture